Gourmand

//5 endroits pour se garder réveillé

5 endroits pour se garder réveillé

Par |2019-09-06T12:31:23-04:006 septembre 2019|

Tournée des cafés ☕☕☕

Les tournées de dégustation sont de plus en plus populaires. De la bière au whisky en passant par le vin, les boissons alcoolisées sont bien représentées. Par temps froid, pourquoi ne pas faire une dégustation de boisson chaude? L’arôme, l’acidité et le corps ne sont plus des caractéristiques utilisées seulement pour l’alcool. Le café se glisse tranquillement au rang des boissons que l’on peut qualifier autrement que par un « J’aime ou j’aime pas ». Sherbrooke n’échappe pas à cette vague gustative. La ville est choyée en matière de café. Il faut dire que le tout tombe très bien pour une ville étudiante. Plus spécialisés que les grandes bannières, les baristas des cafés indépendants offrent des choix plus élaborés et plus intéressants. L’occasion de faire du vrai cupping se dresse ainsi dans les divers cafés de la ville.

Kàapeh – 137 rue Frontenac

Avec un nom plutôt singulier (bon café en dialecte maya), le Kàapeh sait créer une ambiance conviviale dans ses locaux mariant les couleurs de Guadalajara et du Québec. Les expositions des artistes de la région ajoutent aussi au décor sans prétention du bistro. Le Kàapeh s’approvisionne chez 49th Parallel Coffee Roasters qui offre des grains différents en fonction de la saison. De l’été au début de l’hiver, l’Amérique centrale et l’Afrique orientale sont à l’honneur. En hiver et au printemps, l’hémisphère sud prend le relais. Vous y découvrirez des cafés aux arômes de cacao, de mélasse, de caramel ou de noix, ou encore des cafés plus fruités et floraux. À vous de choisir !

Mano Café – 1120 rue Prospect

Situé sous une petite épicerie bien populaire, le Mano offre une belle ambiance conviviale et multigénérationnelle, en plus d’un sentiment communautaire unique dans le Vieux-Nord. C’est l’endroit idéal pour aller se réchauffer après une balade à contempler les merveilles du plus ancien quartier de Sherbrooke. Commerce de proximité par excellence, ce café a su créer une clientèle fidèle qui revient jour après jour. De plus, tout ce que vous y goûterez est fait maison.

Côté boisson, la particularité du Mano se trouve dans le service d’un café à torréfaction plus foncée, à l’italienne, pour un goût plus intense aux arômes de chocolat noir.

Le Tassé – 426 rue du Conseil

Une perle à découvrir dans l’est de la ville. Le Tassé est devenu un incontournable de l’autre côté de la Saint-François. Une ambiance décontractée, une équipe plus que sympathique et des produits délicieux, c’est ce qui définit le Tassé. Ce n’est pas pour rien que tous ceux qui y mettent les pieds tombent sous le charme.

Selon les saisons, le Tassé offre quelques nouveautés à essayer pour une période limitée. Par temps plus chaud, l’affogato à la crème glacée Coaticook est un must. À Pâques, pourquoi pas un expresso coulé sur un œuf cadbury?

Brûleries FARO – 180 Wellington Nord

À Sherbrooke, la Brûlerie FARO est un incontournable. Les nombreux étudiants et travailleurs au centre-ville l’ont compris. Dans cet endroit chaleureux à souhait, il est agréable de flâner en se délectant des classiques des grands pays producteurs de café, mais surtout ceux de culture plus spécialisée. Torréfiés sur place, les cafés de la Brûlerie sont d’une fraîcheur sans pareil, nous permettant de goûter tous les arômes de cette boisson si réconfortante. Suivant des formations de torréfaction et cupping, l’équipe de barista s’assura que votre expérience gustative sera à son meilleur.

Café Hubert-Saint-Jean – 1627 rue King Ouest

Pour le premier établissement de torréfaction sherbrookois, le café c’est du sérieux. Une véritable institution, le café-boutique Hubert Saint-Jean possède une énorme variété de café. Trois mélanges maison à essayer :

  • le 1923, créé en l’honneur de M. Saint-Jean, détient une légère sensation de fruits compotés et renferme des notes de chocolat, de noisette et de mélasse;
  • le Fjord, aux effluves de bleuets et de chocolat au lait, sait surprendre les plus fins amateurs;
  • le Vert et Or, un café certifié, possède des arômes de chocolat et de beurre d’arachides.

Essayer aussi leur cold brew en fût ! L’azote rehausse l’arôme du café et diminue son amertume, tout en lui donnant un goût naturellement sucré.

Bien sûr, il existe de nombreux autres cafés à Sherbrooke (Café Créatif au Croquis, Célestine Café, Café Général, Café Aragon et Café Pierre Jean Jase), mais après une tournée de 5 adresses, le niveau de caféine est à son paroxysme.🤪

Une autre sortie est donc à prévoir.😉

« Boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café. » – Philippe Geluck

À propos de l'auteur