Coups de coeur

Les géants de Sherbrooke

Par |2019-08-02T13:12:07-04:002 août 2019|

L’été est déjà bien avancé et les étals des serres sont presque vides. Et pour cause, les rues et les jardins de la ville regorgent du fruit des efforts des horticulteurs de Sherbrooke. C’est magnifique de voir toutes ses fleurs qui embaument l’air et, il faut se le dire, font plus qu’embellir le paysage. La nature, et ce qu’elle fait de plus beau, nous rend de bonne humeur et nous met dans un état de bien-être.

Ce qui me fait particulièrement sourire, ce sont les mosaïcultures que l’on retrouve depuis quelques années à Sherbrooke. Ayant d’abord commencé avec l’élaboration des mosaïques que l’on peut voir sur la côte King, au parc du Frère-Théode et devant l’Hôtel de Ville, Sherbrooke continue à miser sur les structures florales pour enjoliver ses rues et ses parcs. Au fil du temps, se sont ajoutées des sculptures en trois dimensions, telles que la Déesse du sous-bois, la Main-d’œuvre horticole, Madame Howard, Ernest le verdoyant et le Dragon, tous au parc du Domaine-Howard.

L’an passé, c’est avec plaisir que l’on a pu voir apparaitre des grenouilles géantes sur les rives de l’étang du Domaine Howard, des lotus flottants près du Pont Noir ainsi que des poissons métalliques gigantesques, des murs et des colonnes végétalisés sur la promenade du Lac-des-Nations. Rassemblées, ces impressionnantes mosaïcultures donnent maintenant vie au Circuit art et mosaïques.

Cette année, lors de sa deuxième phase, le circuit a ajouté cinq nouvelles installations à son parcours de mosaïcultures et d’art urbain. Au total, on compte maintenant 20 sculptures florales qui savent ajouter du beau et du ludique dans le paysage sherbrookois.

Nouvelles sculptures

Gustave le Jardinain, qui n’a de nain que le nom, ne passe pas inaperçu du haut de ses 9 pieds. Emblème universel du jardinage, ce nain de jardin géant se promène tout l’été en voyageant dans les fêtes et festivals de Sherbrooke.

D’une hauteur de 11 pieds et d’une largeur de 8 pieds, Le canard de bain de Sherbrooke s’impose et surprend. Sa bouille sympathique attire les petits comme les grands qui adorent se prendre en photo aux côtés de ce colosse impressionnant.

Les structures La fine fleur et Qui s’y frotte s’y pique, ces merveilleuses mises en abîme, représentent des pots de fleurs et de plantes démesurément agrandis pour le plaisir des touristes visitant le Bureau d’information touristique et les passants de la promenade du Lac-des-Nations.

Parmi les géants se trouve aussi une œuvre toute romantique. Réalisée à l’aide de branches de saules Salix miyabeana, La voûte végétale protégera les amoureux le temps d’une pause sur un banc de la promenade du Lac-des-Nations.

Conservatrice ou ludique, abstraire ou littérale, en 2D ou 3D, il y en a vraiment pour tous les goûts dans ce Circuit art et mosaïques. Et il va sans dire, la réalisation de ces fresques vivantes est un véritable exploit artistique de la part des équipes de sculpteurs-soudeurs et d’horticulteurs de la ville. Le talent foisonne à Sherbrooke!🍃

À propos de l'auteur