Culture et sorties

//Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke pour les érudits et les curieux

Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke pour les érudits et les curieux

Par |2019-01-09T10:46:57-05:009 mars 2016|

Sherbrooke, savais-tu que le musée, ce n’est pas seulement pour les enfants en congé scolaire et que les bonnes expos ne se trouvent pas seulement à New York? C’est bien le sentiment avec lequel je suis repartie après ma visite de la dernière exposition présentée au 241 rue Dufferin.

Ça commence par le commencement  

Au premier étage, l’exposition l’Érudit/Curieux m’a vraiment touchée en raison de toute sa symbolique et l’histoire de son créateur, Réal Bergeron, ancien guide du musée. On peut y voir une grande variété de styles et de matières, allant des dessins sur papier aux sculptures de feuilles de dictionnaire!

L’exposition propose beaucoup d’œuvres présentant des hommes, mais aussi des animaux. En fait, il y a tellement d’œuvres de genre différent, que c’est impossible de ne pas se trouver un coup de cœur.

Tu remarqueras : beaucoup d’œuvres n’ont pas été baptisées!

On monte 

Après avoir testé l’écho de la cage d’escalier, Sherbrooke, je t’invite à pousser ta visite à travers les portes du 2e pour visiter l’expo Anima/Animaux de Louisette Gauthier-Mitchell. Dans un univers totalement différent, on retrouve une thématique qui se répète : l’humain et l’animal à travers les très nombreuses œuvres présentées.

Ici, tout est pensé! Tu pourras remarquer plusieurs clins d’œil entre les œuvres dans toute la pièce et même dans les cartons d’information.

Tu remarqueras : l’artiste aime les jeux de mots!

Prend tes jambes à deux mains, on va un peu plus haut

Au 3e étage, on retrouve l’exposition permanente. Revisiter cette exposition, c’est comme réécouter un bon film : on découvre toujours de nouvelles subtilités! Évidemment, il s’agit de la salle avec le plus d’œuvres et tu te dois d’ouvrir au hasard les tiroirs, qui recèlent encore plus de trésors.

Qui gagne le duel de la dualité?

C’est toi qui décideras, toutes les réponses sont bonnes!

Note de l’auteure : Sherbrooke, j’ai passé 3 belles années à habiter sur ton plateau Marquette, à passer des journées et des nuits dans ton Université et à arpenter la rue Wellington pour toutes les (bonnes) raisons imaginables; tu dois aller visiter cet endroit magnifique qu’est le Musée des Beaux-Arts!

À propos de l'auteur

Éternelle enfant, Léonie allie passion et travail depuis son arrivée à Sherbrooke en 2012. Très intéressée à contribuer à son milieu culturel, elle a réalisé sa maîtrise en Communication-Marketing à l’Université de Sherbrooke et collaboré à différents projets, entre autres La Petite Boîte Noire, Arrière cours (série de spectacles pour les Étudiants de l’UdeS), etc.